Google paiera une amende de 1,49 milliard d'euros et permettra aux utilisateurs d'Android de choisir leur propre navigateur et leur propre moteur de recherche

Dans l'Union européenne, Google a de nouveau été condamné à une amende pour violation des conditions d'une concurrence loyale

sur le marché de la publicité en ligne. Coïncidence ou pas, mais le même jour, la société a introduit de nouvelles règles pour les utilisateurs d’appareils Android. Mais les premières choses d'abord.

Combien et pour ce qui a été condamné à une amende

Commission européenne (autorité européenne de la concurrence)a engagé une action en justice pour violation des lois antitrust et a imposé à Google une amende de 1,49 milliard d'euros (1,69 milliard de dollars). Cela représente 1,29% des revenus de Google l’année dernière.

Et tout cela à cause de la concurrence déloyale et du service.Concurrents adsense limités. "Google a" cimenté "sa position dominante sur le marché de la publicité en ligne et s'est protégé de la concurrence en concluant des contrats anticoncurrentiels avec des sites tiers", a déclaré la Commission européenne.

Il a également noté que cela avait duré 10 ans. Pendant tout ce temps, la société n’a pas permis au marché de la publicité sur Internet de se développer dans l’UE et dans le monde.

À propos, il s’agit de la troisième sanction de la Commission européenne. Depuis plusieurs années, Google se voit infliger une amende de 2,7 milliards USD pour abus sur le marché des moteurs de recherche et de 5 milliards USD pour restriction de la pré-installation d'applications sur les smartphones Android.

Ce qui a changé

Vice-président juridique de GoogleQuestions Kent Walker fait une déclaration et déclare que, dans un avenir proche, la société donnera aux utilisateurs le choix des appareils Android en Europe. Ils peuvent choisir d'autres applications et services que leurs concurrents, notamment un moteur de recherche et un navigateur.

"Sur les smartphones Android, vous êtes à tout momentvous pouvez modifier le moteur de recherche ou le navigateur, indépendamment de ce qui avait été défini par le fabricant avant de lancer le modèle sur le marché », a déclaré Walker. Autrement dit, le choix s’adressera à tous les utilisateurs, pas seulement aux propriétaires de nouveaux appareils.

On ne sait pas exactement quand ces règles entreront en vigueur, mais ce le sera certainement dans les prochains mois.