Smartphones Nokia 7 Plus "fusionné" données utilisateur en Chine

En Finlande, une enquête a été ouverte sur la société HMD Global, qui fabrique des smartphones sous la marque Nokia.

L'enquête a été motivée par les plaintes des propriétaires de Nokia 7 Plus selon lesquelles les gadgets transmettent des informations à leur sujet à la Chine.

Ce qui s'est passé

La NRK («radiodiffusion norvégiennesociété "), qui a reçu un" pourboire "de la part d’un utilisateur régulier, Henrik Ostad. Il a remarqué que son Nokia 7 Plus contacte régulièrement un serveur inconnu. Le smartphone a envoyé les coordonnées GPS, les informations réseau, le numéro de série de l'appareil et le numéro de carte SIM de son propriétaire à ce serveur, sous forme non cryptée.

En fin de compte, les informations ont été envoyées au serveur.dans le domaine vnet.cn, qui est supposé appartenir à la société publique chinoise China Telecom. "Il est probable que cette application est conçue pour le marché chinois, mais elle a été accidentellement distribuée à des téléphones Nokia 7 Plus en dehors de la Chine", a indiqué la NRK.

Déjà fixé

HMD Global a confirmé que les smartphonesdonnées vraiment transmises. La société a expliqué qu'il s'agissait «d'une défaillance logicielle dans un lot de l'un des modèles de périphérique». Dans le même temps, aucune information personnelle n'a été entrée par des tiers.

Le mois dernier, ce bogue a été corrigé. Presque tous les périphériques concernés ont réinstallé le logiciel mis à jour.

Malgré cela, le délégué à la protection des donnéesFinlande Reyo Aarnio a promis que l'agence enquêterait sur une possible violation des règles de sécurité des données et examinerait l'incident sous un angle juridique.