Le ministère de la Défense s'est opposé au transfert des fréquences 5G aux opérateurs. Ils sont engagés dans les communications militaires par satellite

La raison du refus du ministère de la Défense de transmettre des fréquences aux opérateurs de VimpelCom, MTS et MegaFon est

ces fréquences sont utilisées pour les communications par satellite du ministère de la Défense et d'autres départements, indique le journal.

Le représentant du ministère a proposé d'utiliserdéployer des fréquences 5G dans les bandes 4,8-4,99 GHz et 27,1-27,5 GHz, qui avaient déjà été approuvées par la commission des communications de l'État. Cependant, la source "Vedomosti", proche du dirigeant de l'un des opérateurs, a déclaré que pour la première gamme, il n'y a pas d'équipement commercial, et pour la seconde - la zone de couverture nécessaire.

Le refus du ministère de la Défense de transférer des fréquences aux opérateurs conduira au fait que la Russie est à la traîne par rapport aux autres pays en termes de développement technologique, selon VimpelCom.

Auparavant, des chercheurs de l’Université Purdue et deL'université de l'Iowa a découvert trois nouvelles vulnérabilités dans les protocoles 4G et 5G. Ils vous permettent d'intercepter des appels et de recevoir des données sur l'emplacement des utilisateurs.