La Douma d'Etat a adopté en première lecture un projet de loi sur l'isolement du segment russe d'Internet

Selon le chef du comité de profil sur la politique de l'information, Leonid Levin, en seconde lecture au

Le projet de loi fera l'objet d'ajustements mineurs, mais il est probable qu'il sera adopté plus tard.

Création d'une infrastructure pour le travail autonomele segment russe de l'Internet, dans le cas où il serait complètement isolé du réseau mondial, nécessitera des investissements du budget fédéral d'au moins 20 milliards de roubles au cours des prochaines années.

Si le document est accepté, le CentreLe contrôle et la gestion du réseau public de télécommunications dans le cadre du service de radiofréquence feront partie de Roskomnadzor, après quoi il installera des «outils anti-menace» sur le réseau de communication, mais la manière dont les autorités entendent mettre en œuvre cet élément n’a toujours pas été définie. En outre, l'agence surveillera tous les itinéraires, créera un registre des points d'échange de trafic et collectera également des données auprès des entreprises organisant le travail d'Internet en Russie.

Les experts soulignent qu'il est peu probable que la Russie aillele chemin de la Chine, qui, avec son célèbre pare-feu, a interrompu le travail de presque tous les services internationaux dans le pays, car les autorités chinoises créent depuis de nombreuses années des produits alternatifs qui ne fonctionnent pas moins bien que ceux qui sont bloqués. En Russie, à l'heure où nous écrivons ces lignes, de tels développements n'existent pas.